Sur un véhicule, le système de freinage représente le dispositif de sécurité par excellence. Son efficacité est garante tant de votre confort que de votre sécurité. En règle générale, freiner devrait se faire de manière progressive. Cependant, en une fraction de seconde cela peut déraper. Des freinages d’urgence sont possibles, et s’ils ne sont pas rapidement maîtrisés, ils peuvent eux-mêmes provoquer de terribles dégâts. C’est alors ici tout l’intérêt du système ABS.

Quel est le rôle de l’ABS ?

De prime abord « ABS » est un acronyme tiré du terme allemand « Antiblockiersystem ». Cela signifie littéralement système antiblocage des roues. C’est un dispositif qui accompagne pratiquement tous les véhicules récents. En effet, ne serait-ce qu’en Europe, son installation a été rendue obligatoire sur tous les véhicules sortis depuis 2003. Cela est dû au fait qu’il a une utilité très particulière. Concrètement lorsque vous roulez, surtout à grande vitesse, votre réflexe c’est de freiner pied au plancher en cas d’obstacle. Cependant, sur les autos non équipées d’ABS, les pneus vont se bloquer dans cette situation.

Dès lors que cela se produit, les roues perdent près de 90% de leur adhérence. Au lieu donc de vous arrêter, vous allez glisser et perdre le contrôle très rapidement. Votre volant va également se bloquer et il vous sera pratiquement impossible de réaliser une quelconque manœuvre d’évitement. Grâce au système ABS vous pouvez garder le contrôle directionnel de votre véhicule, même lors d’un freinage intense. En gros, , l’ABS décuple votre sécurité. Il faut comprendre que ce système est aussi particulièrement nécessaire lorsque vous conduisez sur une chaussée glissante. Dans ces cas, les roues continuent à tourner, mais c’est le coefficient de friction qui diminue considérablement.

Comment fonctionne l’ABS sur une voiture ?

L’ABS agit en régulant la puissance de ralentissement de chacune des roues de votre véhicule. Lorsque vous actionnez vos freins et que la pression est au maximum, comme dit plus haut, cela risque de bloquer les roues. Ainsi, l’ABS libère celles-ci afin qu’elles reprennent de la vitesse. Le système est composé de capteurs sur chaque roue, d’un calculateur et d’un dispositif de régulation de freinage hydraulique. Lors d’un freinage normal, des électrovannes s’ouvrent pour envoyer le liquide de frein appliquant une pression hydraulique sur les plaquettes. Là, les capteurs transmettent au calculateur les informations sur la vitesse des roues.

Si un blocage est détecté, la pression sera relâchée afin que les roues continuent de tourner. Pour ce faire, l’ABS commence par fermer une première électrovanne et stoppe l’envoi du liquide de frein. Si le blocage est toujours détecté, une seconde électrovanne est fermée et ainsi de suite… Au moment où les roues reprennent de la vitesse, la pression est renvoyée toujours par étape. Au final, les 4 roues finissent par atteindre une même vitesse et le véhicule reste dirigeable. Il faut savoir que ces opérations d’ouverture/fermeture d’électrovannes peuvent s’effectuer plus d’une dizaine de fois en une seule seconde.

Est-il dangereux de rouler avec un voyant ABS allumé ?

Le voyant ABS allumé sur votre tableau de bord signifie tout simplement que la fonction antiblocage de votre voiture ne marche pas. Cependant, il faut savoir que même dans ce cas, le freinage normal reste parfaitement fonctionnel. Rouler avec un voyant ABS allumé peut se faire, mais cela reste dangereux. Dans tous les cas, ABS ou non, un voyant allumé devrait toujours vous conduire à une révision du véhicule. Gardez toujours en tête qu’un freinage intense sans ABS, c’est un accident assuré. Ne croyez pas à tort que si les roues continuent de tourner, vous aurez plus de mal à freiner. Des roues bloquées sont comme des planches de ski sur une pente en verglas, tout simplement incontrôlables. Souvenez-vous que plus le coefficient de friction des roues sera optimal, plus la distance de freinage sera courte.

Comment contrôler un capteur ABS ?

En règle générale, on ne contrôle le capteur ABS que lorsque le voyant est allumé. Sans voyant, . Dans les deux cas, pensez à vous rapprocher d’un professionnel automobile expérimenté. Pour comprendre ce qui se passe réellement, 3 solutions s’offrent à vous. Premièrement, il existe des appareils de diagnostic qui permettent de lire la mémoire de défauts des capteurs.

Les capteurs seront alors comparés et analysés pour détecter celui ou ceux qui ne fonctionnent pas. Ensuite, il est possible de contrôler les tensions d’alimentation et les signaux. Pour cela, il faut disposer de multimètre ou ohmmètre. Enfin, pour visualiser le signal et évaluer son allure, il y a l’oscilloscope. Connaitre les techniques ne suffit néanmoins pas, il faut l’expérience d’un professionnel pour assurer les travaux. Sachez aussi que les capteurs ABS n’ont pas de durée de vie précise. Pour l’astuce, pensez à contrôler leurs états d’usure à chaque maintenance du véhicule (environ tous les 25 000km). Dès lors que les vérifications de fonctionnement soulèvent des données hors des valeurs limites spécifiées, remplacez vos capteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici