Aménagement d'un carport : quelles sont les autorisations nécessaires ?
Source : shutterstock.com

Un carport est une structure couverte pour abriter des véhicules tels que des voitures, des camions, des bateaux et même des caravanes. Contrairement à un garage traditionnel, un carport ne possède pas de murs fermés, mais est également constitué d’un toit soutenu par des piliers ou des poteaux. Cela permet aux véhicules d’être protégés des éléments comme la pluie, la neige ou le soleil, tout en proposant une ventilation suffisante pour éviter l’accumulation de chaleur et d’humidité. 

Quelles autorisations vous faut-il pour aménager un carport ?

Les carports sont souvent utilisés comme alternative moins coûteuse aux garages traditionnels, proposant un espace de stationnement protégé pour les véhicules sans la nécessité de construire des murs ou une fondation. Aménager un carport est une chose, mais saviez-vous que des autorisations sont nécessaires ? 

Déclaration de travaux 

La déclaration de travaux est une autorisation administrative qui doit être obtenue avant d’entreprendre la construction d’un carport. Cette autorisation pour l’aménagement d’un carport est habituellement nécessaire si le carport est de petite taille ou ne nécessite pas de permis de construire. 

La déclaration de travaux est un document officiel qui permet de déclarer les travaux que vous souhaitez réaliser sur votre propriété. Elle est obligatoire pour les travaux de construction, d’agrandissement, de modification ou de démolition d’un bâtiment ou d’une structure. La déclaration de travaux est différente du permis de construire. 

Pour aller plus loin :  Assurance auto : pourquoi est-ce recommandé de faire un devis ?

Concernant les carports, la déclaration de travaux doit comporter les informations suivantes : 

  • Les dimensions de la structure (hauteur, superficie et emplacement) 
  • Le matériau utilisé pour la construction du carport 
  • La distance entre le carport et les limites de la propriété ainsi que les distances par rapport aux constructions existantes et voisines
  • Une esquisse ou un plan de la structure montrant l’emplacement, les dimensions et les caractéristiques

Il est important de noter que les règles pour la construction d’un carport peuvent varier en fonction de votre localisation. 

Les règles d’urbanisme

Tout d’abord, le carport doit être construit sur le terrain de votre propriété et ne doit pas empiéter sur le domaine public ou sur la propriété voisine. Sa hauteur ne doit pas dépasser les 2,5 mètres, sauf si une dérogation a été accordée par la mairie. 

Sa superficie ne doit pas dépasser 20 m². Au-dessus de cette surface, une autorisation d’urbanisme est obligatoirement nécessaire. De plus, il doit s’harmoniser avec le décor qui l’entoure et ne doit donc pas nuire à l’esthétique de la zone. 

Avant d’acheter le matériel nécessaire, avec Concept Usine, par exemple, il est crucial de penser aux autorisations d’urbanisme.

Quelles autorisations vous faut-il pour aménager un carport ?
Source : shutterstock.com

Faut-il un permis de construire pour un carport ? 

En général, un permis de construire n’est pas requis pour la construction d’un carport, excepté dans certains cas particuliers. 

Si la surface au sol du carport dépasse 20 mètres carrés, un permis de construire est alors obligatoire. De même, s’il est construit à proximité d’un monument historique ou dans une zone protégée, un permis de construire peut-être exigé. 

Pour aller plus loin :  Comment enlever une griffe sur une voiture ?

Cependant, même si un permis de construire n’est pas nécessaire, une déclaration de travaux est généralement obligatoire. 

Si vous avez une voiture électrique telle qu’une Tesla, nous vous conseillons de favoriser une surface au sol plutôt grande pour un meilleur confort et d’y intégrer une borne de recharge. 

Qu’en est-il de la taxe carport ?

La construction d’un carport est considérée comme une modification de l’habitation et peut donc être soumise à la taxe d’aménagement. Celle-ci est une taxe locale d’urbanisme qui est payée lors de la construction. Elle est calculée en fonction de la surface taxable du bâtiment construit et de la valeur du mètre carré fixée par la commune. 

Le taux de la taxe d’aménagement varie compte tenu de la commune et peut-être différent d’une zone à l’autre. En général, le taux de la taxe d’aménagement est plus élevé dans les zones urbaines que dans les zones rurales. 

Qu'en est-il de la taxe carport ?
Source : shutterstock.com

Il est important de noter que la construction d’un abri de voiture peut également entraîner une augmentation de la valeur de votre propriété, ce qui peut avoir une incidence sur la taxe foncière que vous payez chaque année. En effet, la valeur de votre bien immobilier est calculée en fonction de sa surface habitable, mais également de la surface construite.

En résumé, la construction d’un abri de voiture peut être soumise à la taxe d’aménagement. Elle peut aussi entraîner une augmentation de taxe foncière en augmentant le niveau de valeur de la propriété.