Comment Assurer sa Voiture de Collection ?
Source : Dawid Zawila / Shutterstock.com

Vous possédez une voiture de collection ou vous souhaitez en acquérir une prochainement ? Sachez qu’assurer une voiture de collection peut se révéler beaucoup plus avantageux et intéressant financièrement que pour un véhicule plus récent. Pourquoi êtes-vous obligé d’assurer une voiture de collection même si celle-ci ne roule (quasiment) jamais ? Comment l’assurer et quel est le meilleur contrat d’assurance auto ? Attachez vos ceintures et en voiture Simone !

Pourquoi assurer une voiture de collection ?

Assurer une voiture de collection est tout aussi indispensable et légalement obligatoire qu’assurer une voiture moderne. D’après ce que dit la loi, “tout véhicule terrestre à moteur mis en circulation doit être assuré par son propriétaire, au minimum avec une assurance à “responsabilité civile”, plus communément appelé “au tiers”. Ne pas assurer votre voiture de collection alors que vous l’utilisez, vous fait encourir de graves sanctions : 3 750€ d’amende, une confiscation du véhicule et un retrait temporaire de votre permis de conduire. En ce qui concerne le Code de la Route, sont désignées comme voitures de collection :

  • les véhicules âgés de plus de 30 ans, qui ne répondent donc pas aux critères et spécificités techniques des véhicules récents ;
  • les modèles qui ne sont plus produits ;
  • certaines voitures produites uniquement pour une compétition sportive prestigieuse ;
  • les véhicules ayant participé à un événement notoire et historique, qu’il soit récent ou ancien.

Vous pouvez évidemment souscrire une assurance auto avec des garanties supplémentaires (contre le vol et la dégradation notamment). Vous serez remboursé en fonction de la cote de collection et non de la cote de l’Argus en cas de sinistre.

Pourquoi assurer une voiture de collection ?
Source : Peeradontax / Shutterstock.com

Comment assurer une telle voiture ?

Vous avez deux solutions pour assurer une voiture de collection :

  • souscrire un contrat d’assurance automobile classique (au tiers, tiers plus ou étendu, tous risques), moins avantageux car les franchises sont souvent plus élevées pour les voitures anciennes ;
  • souscrire un contrat d’assurance spécifique aux voitures de collection.

Après avoir comparé les différentes offres disponibles sur le marché et choisi votre assureur, vous devrez :

  • fournir une copie de la carte grise du véhicule, qu’il soit notifié dessus “collection” ou pas ;
  • transmettre une copie du dernier contrôle technique, qui est à passer uniquement tous les 5 ans pour les véhicules disposant d’une carte grise “collection” ;
  • avoir généralement  plus de 21 ans et 3 ans de permis ;
  • n’avoir eu aucun accident de la route ces 2 dernières années ;
  • selon les assureurs, posséder un second véhicule plus récent pour assurer vos trajets habituels et quotidiens, justifiant d’une faible utilisation du véhicule de collection.

Certaines compagnies d’assurances refusent d’assurer les voitures de collection sportives à forte motorisation selon les marques (Aston Martin, Porsche, Ferrari, Bentley, etc.). Une clause de votre contrat peut aussi spécifier l’interdiction de prêter le volant à tout autre conducteur que vous. L’option assurance circuit est parfois incluse dans les contrats pour vous rendre sur un circuit automobile ou à un événement sportif avec votre voiture de collection.

Comment assurer une telle voiture ?
Source : shutterstock.com

Quelle assurance choisir pour une voiture de collection ?

Choisir une assurance pour une voiture de collection nécessite de comparer plusieurs compagnies d’assurance automobile comme Groupama ou des courtiers en assurance. Réalisez différents devis et simulez les termes de votre contrat sur les comparateurs en ligne. Vérifiez les clauses des contrats proposés : comme nous l’avons vu, certains assureurs demandent au conducteur d’être âgé de plus de 21 ans, d’avoir au minimum 3 ans de permis et de posséder un véhicule plus récent.

Les assurances pour les voitures de collection sont souvent plus avantageuses et indemnisent le conducteur à hauteur de la cote officielle de collection. Il revient au conducteur d’informer sa compagnie de chaque réparation et modification sur son véhicule afin d’ajuster sa valeur et donc le coût de son assurance. Plus adaptés, ces contrats peuvent aussi devenir très avantageux si vous avez souscrit une ou plusieurs autres assurances dans la même compagnie, si vous optez pour un contrat flotte (plusieurs véhicules) ou si vous appartenez à un groupe de collectionneurs. La rareté d’un véhicule de collection, son entretien minutieux et particulier ainsi que sa faible utilisation au quotidien limitent le risque de panne, justifiant des tarifs plus avantageux que pour un modèle récent.

Le certificat et la plaque d’immatriculation d’une voiture de collection sont d’ailleurs différents de ceux d’un véhicule classique : caractères en argent et fond noir pour la plaque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici