Source : Shutterstock - Par RomanR

Prêter sa voiture à un ami ou à un membre de la famille est une pratique courante. Cependant, cela soulève un certain nombre de questions concernant l’assurance auto. Par exemple, qui est responsable en cas d’accident ? Est-ce que l’assurance du propriétaire du véhicule couvre également le conducteur occasionnel ?

Le prêt de véhicule : une pratique courante

Le prêt de véhicule, c’est tout simplement le fait de laisser une autre personne conduire votre voiture. Cette pratique est courante et peut prendre plusieurs formes : prêt occasionnel à un ami, prêt régulier à un membre de la famille, etc. Mais prêter sa voiture n’est pas sans conséquences sur l’assurance auto. En effet, selon les conditions de votre contrat d’assurance, le prêt de votre véhicule peut avoir un impact sur la prise en charge d’un éventuel sinistre, d’où l’importance de faire une petite étude de marché pour trouver une offre compétitive.

Les risques liés au prêt de votre véhicule

Prêter sa voiture, c’est prendre un risque. Que se passe-t-il si la personne à qui vous prêtez votre véhicule provoque un accident ? Généralement, c’est votre assurance auto qui intervient. Le principe est simple : votre assurance vous couvre vous et votre véhicule, peu importe qui le conduit. Mais attention, si l’accident est causé par une personne non désignée dans le contrat, l’assureur peut appliquer une franchise supplémentaire ou refuser d’indemniser les dommages.

Pour aller plus loin :  Quelles sont les garanties obligatoires de l'assurance auto ?

Les formules et garanties adaptées pour le prêt de véhicule

Quand vous prêtez votre véhicule, il est important de vérifier que votre assurance automobile couvre bien cette situation. Les formules d’assurance auto varient d’un assureur à l’autre, mais voici quelques-unes des options à envisager :

  1. Garantie « Prêt de volant » : Cette garantie est souvent incluse dans les contrats d’assurance auto, surtout dans les formules tous risques. Elle permet à tout conducteur de conduire votre véhicule en étant assuré, sous réserve de respecter certaines conditions (par exemple, être âgé de plus de 25 ans et avoir le permis depuis plus de 2 ans). Cela signifie que si un ami à qui vous avez prêté votre voiture a un accident, votre assurance peut couvrir les dommages, selon les termes de votre contrat.
  2. Extension de garantie pour conducteurs occasionnels : Certains contrats d’assurance permettent d’ajouter une extension de garantie pour les conducteurs occasionnels. C’est une option intéressante si vous prêtez régulièrement votre voiture à la même personne. La prime d’assurance peut augmenter, mais cela assure une meilleure couverture en cas d’accident.

Les conditions de l’assurance en cas de prêt

Source : Shutterstock – Par Luti

Lorsque vous prêtez votre voiture, il est essentiel de connaître les conditions imposées par votre assureur. Voici quelques conditions couramment rencontrées :

  1. Profils de conducteurs : La plupart des polices d’assurance auto limitent le prêt du volant aux conducteurs qui répondent à certaines critères (âge, expérience de conduite, etc.). Par exemple, la garantie « prêt de volant » peut être restreinte aux conducteurs âgés de plus de 25 ans et détenant le permis depuis plus de 2 ans.
  2. Exclusions spécifiques : Certains contrats d’assurance peuvent exclure certains conducteurs. Par exemple, un conducteur résidant sous votre toit peut être exclu si vous ne l’avez pas déclaré comme conducteur supplémentaire.
  3. Fréquence du prêt : Si vous prêtez votre véhicule de manière régulière à une personne non déclarée comme conducteur habituel ou secondaire, cela peut être considéré comme une fausse déclaration, rendant le contrat d’assurance nul.
  4. Permis de conduire : Le prêt du véhicule à une personne ne possédant pas de permis de conduire valide est généralement exclu, et ce, même si votre contrat d’assurance comprend une clause de prêt de volant.
Pour aller plus loin :  Comment choisir son assurance auto

Prêter son véhicule assuré sans risques

Pour prêter votre véhicule en toute sérénité, voici quelques conseils :

  • Déclarez le prêt à votre assureur : C’est une étape souvent négligée mais essentielle. En informant votre assureur que vous prêtez votre véhicule, vous évitez les mauvaises surprises en cas de sinistre.
  • Assurez un conducteur occasionnel : Si vous prêtez régulièrement votre véhicule à une personne, il est judicieux de l’ajouter en tant que conducteur occasionnel sur votre contrat d’assurance.

Prêter son véhicule peut être une source de stress si on ne connaît pas bien les implications en termes d’assurance. L’essentiel est de bien comprendre votre contrat d’assurance et de respecter ses conditions. N’hésitez pas à poser des questions à votre assureur en cas de doute et à faire preuve de responsabilité lorsque vous prêtez votre véhicule. Souvenez-vous, la meilleure assurance est toujours la prudence !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici