De nos jours, être mobile est certainement plus important que jamais. Et même si les options sont de plus en plus variées et que nous disposons d’un très bon système de transport public dans notre pays, de nombreuses personnes ne peuvent pas se passer de leur propre véhicule. Les avantages sont bien sûr évidents : on est incroyablement flexible et on peut même contribuer à la protection de l’environnement grâce aux nouvelles technologies dans le domaine des voitures électriques.

Que l’on considère sa voiture comme une simple nécessité ou qu’il s’agisse d’un luxe personnel, la voiture doit être financée d’une manière ou d’une autre. Ceux qui n’ont pas hérité d’une fortune ou qui n’ont pas accumulé de bénéfices avec bet devraient réfléchir à ce sujet important au préalable.

Quelles sont en principe les possibilités d’obtenir une voiture et quelles sont les différences ? Le leasing me convient-il ou est-ce que je veux vraiment acheter la voiture ? C’est sur ces questions que nous allons nous pencher ici.

Définir le cadre financier

Avant de pouvoir se pencher plus concrètement sur l’achat d’une voiture, il convient bien entendu d’examiner ses propres possibilités économiques. Pour certains, il peut être facile d’acheter une voiture, voire une deuxième voiture, mais ce n’est certainement pas la règle.

La question est donc de savoir quelle part mensuelle maximale on peut y consacrer sans se retrouver à court dans d’autres domaines de la vie comme le paiement du loyer, l’alimentation, la prévoyance vieillesse, la santé, etc.

Dans ce contexte, on examine également ses économies existantes pour se demander si l’achat d’une voiture pourrait être une option ou si l’on ne dispose tout simplement pas des moyens nécessaires. Il convient d’être honnête avec soi-même et de ne pas se surestimer, par exemple en prévoyant une augmentation de salaire qui n’est pas encore décidée.

Avec de tels paramètres incertains, on ne fait que s’attirer des problèmes plus tard et on peut se retrouver coincé dans un crédit automobile ou un contrat de leasing qui est en fait trop important. La réflexion « Qu’est-ce que je veux m’offrir ? » doit donc plutôt devenir « Qu’est-ce que je peux m’offrir actuellement ?

Trouver le modèle qui convient

Une fois que les conditions financières sont devenues claires, il s’agit de chercher le modèle de voiture idéal. Beaucoup de gens ont bien sûr en tête une voiture de rêve précise, mais il faut aussi tout à fait réfléchir à des alternatives équivalentes. À ce stade du processus, il est essentiel de définir clairement ses propres besoins et attentes.

Pour aller plus loin :  Comment revendre sa voiture rapidement ?

A-t-on besoin d’une voiture familiale qui soit avant tout fonctionnelle ? Doit-on plutôt opter pour un bolide rapide qui se fait remarquer ? S’agit-il d’un équipement high-tech et de sécurité au volant ? Ou bien s’agit-il de trouver le plus facilement possible une place de parking dans le centre-ville ? L’ego se met souvent en travers de la route, car on veut autre chose que ce dont on a besoin.

Il n’y a donc pas de mal à laisser toutes ces réflexions se poursuivre et à faire des comparaisons avant de prendre une décision. C’est également à ce moment-là que le thème des voitures neuves par rapport aux voitures d’occasion est abordé.

Celui qui souhaite acheter un modèle fait bien sûr bien de regarder les offres privées de véhicules d’occasion ou les voitures de l’année des concessionnaires automobiles. Il est possible de réaliser de nombreuses économies tout en respectant son budget.

Choisir le financement idéal

Regardons maintenant plus concrètement comment financer le modèle souhaité. Nous distinguons ici 4 approches classiques, qui ont chacune leurs avantages et inconvénients respectifs, qu’il convient de mettre en balance.

Leasing

Ce qui a longtemps été plutôt l’apanage des véhicules d’entreprise s’est depuis longtemps établi pour l’utilisation privée des voitures. Il s’agit de conclure un contrat avec le preneur de leasing, qui est généralement un concessionnaire de la marque de voiture concernée ou une banque spécialisée dans le leasing. On acquiert ainsi un droit d’utilisation qui est lié à une durée fixe de 2 à 5 ans maximum.

La voiture ne nous appartient donc pas, elle est simplement mise à notre disposition à la manière d’une voiture de location pour une utilisation illimitée, tandis que nous payons une mensualité de leasing. Le preneur de leasing est néanmoins enregistré comme propriétaire du véhicule. Il est donc tenu de prendre en charge les frais supplémentaires tels que l’assurance, les réparations et les taxes.

En outre, un certain paiement initial est normalement dû, qui sert de garantie pour le donneur de leasing. Le montant mensuel du leasing dépend de son montant. Ce qui est intéressant dans le leasing, c’est que l’on peut généralement acheter la voiture utilisée à des conditions très avantageuses à l’expiration du contrat, les paiements déjà effectués étant pris en compte.

Pour aller plus loin :  Leasing ou Achat : quelle Option est la Plus Avantageuse ?

Abonnement auto

Cette variante fonctionne de manière très similaire au leasing que nous venons de décrire, mais la durée est nettement plus courte (6 à 24 mois). Cela la rend très intéressante pour tous ceux qui ne veulent pas s’engager à long terme ou qui souhaitent profiter de la possibilité de changer de modèle de voiture relativement souvent.

Une autre différence réside dans le modèle de coûts : dans le cas de l’abonnement automobile, le fournisseur prend en charge tous les frais annexes, ce qui augmente certes le taux, mais ne permet pas de prendre des risques incalculables. Il est donc d’autant plus facile de calculer la charge mensuelle. Ce qui est également différent, c’est que la plupart du temps, il n’y a pas d’option d’achat à la fin de cette période contractuelle.

Crédit auto

Il s’agit d’un crédit à tempérament lié à l’achat d’une voiture. Comme pour l’achat d’une maison par exemple, la banque met à disposition une certaine limite de crédit en fonction de la situation financière de chacun. L’argent ainsi emprunté est ensuite remboursé par mensualités convenues, avec bien entendu des intérêts à payer.

Des paiements uniques plus importants permettent de raccourcir la période de remboursement et, en fin de compte, la voiture nous appartient entièrement. Cela signifie que l’on acquiert effectivement un bien matériel que l’on peut revendre plus tard.

Achat au comptant

Il est vrai que cette variante est la plus difficile à mettre en œuvre pour la plupart des gens, car elle suppose de disposer d’une somme d’argent conséquente. Il est souvent nécessaire de se projeter dans l’avenir et de mettre en œuvre des mesures d’épargne strictes pour mettre de l’argent de côté.

Si l’on s’y prend suffisamment à l’avance, il est également possible de résilier les contrats de placement conclus, comme par exemple un plan d’épargne-logement ou des fonds de placement, de sorte que les fonds ainsi libérés soient disponibles d’un seul coup pour l’achat d’un véhicule. Une fois de plus, on devient immédiatement propriétaire de la voiture, avec tous les droits et obligations qu’il faut respecter.