Le système de freinage d’un véhicule est un élément indispensable à la sécurité. Cela vaut tant pour les passagers du véhicule que pour les autres usagers de la route. C’est pourquoi sur une voiture, il existe au moins 3 catégories de frein : le frein moteur, le frein à main et les freins de service. Ces derniers sont les plus essentiels, et ils sont de deux types. D’un côté, il y a les freins à disque et de l’autre les freins à tambour. Même si ces derniers sont moins répandus, certains véhicules comme les citadines en sont encore équipés. Ci-après l’essentiel à connaitre sur ces dispositifs de freinage particuliers.

Définition et fonctionnement

Le frein à tambour est un dispositif de freinage en forme de cloche et solidaire de la roue. Dans cette cloche, il y a deux mâchoires équipées de plaquettes arrondies. Ce mécanisme, quant à lui, est solidaire de l’essieu. Son fonctionnement général est assez facile à comprendre. Lorsque le conducteur actionne la pédale de frein, une pression dans le circuit vient écarter les mâchoires et leurs plaquettes. Ces dernières viennent alors se frotter contre la paroi du tambour pour créer un frottement.

La forme arrondie des plaquettes, évoquée plus haut, est nécessaire pour que le mécanisme puisse parfaitement épouser la forme du tambour. Il faut noter que ce sont les garnitures de plaquettes qui viennent se frotter aux parois et non littéralement celles-ci. Ce frottement ralentit la rotation des roues et réduit la vitesse du véhicule, voire le stoppe selon l’intensité du freinage. Quel que soit le dispositif de freinage utilisé, le principe reste le même. C’est en gros l’énergie cinétique du véhicule roulant qui est transformé en chaleur pour servir de frein. Aujourd’hui, les freins à tambour se retrouvent généralement sur les essieux arrière d’un véhicule.

Avantages et inconvénients de freins à tambour

Il faut savoir que presque toutes les voitures modernes utilisent les freins à disque. Sachez alors que si le frein à tambour est aujourd’hui moins sollicité, c’est parce qu’il est moins avantageux. L’un des rares atouts de ce dispositif est son étanchéité. Grâce à sa forme de cloche, en aucune circonstance vous ne retrouverez dedans des graviers. Ainsi, il y a moins de risques de détérioration causée par des éléments externes. Cependant, cette forme représente aussi un inconvénient. Comme dit plus haut, l’énergie cinétique du véhicule est transformée en chaleur lors du freinage. Il est donc nécessaire de refroidir rapidement le dispositif, pour éviter qu’il ne se déforme. Le frein à disque, quant à lui, est à l’air libre; il se refroidit donc plus vite. Le mécanisme des freins à tambour étant enfermé dans sa cloche, une surchauffe se produit plus fréquemment.

Cela fait que l’endurance du freinage est bien moins efficace. En conduite dynamique, ce n’est pas particulièrement conseillé. D’ailleurs, s’il se retrouve le plus souvent sur l’essieu arrière, c’est parce que 70% du freinage se fait à l’avant. Sachez aussi que le freinage avec des freins à tambour n’a rien de progressif. Au contraire, c’est très abrupt, donc inconfortable ;  ils ont donc tendance à bloquer les roues. A noter néanmoins que ces modèles ont l’avantage d’être moins chers.

Comment reconnaître des freins à tambour usés ?

Comme tout autre dispositif équipant votre véhicule, les freins à tambour ont une durée de vie limitée. De manière générale, la durée de vie conseillée par le constructeur est indiquée dans le carnet d’entretien de la voiture. Toutefois, il peut arriver que des usures prématurées viennent raccourcir ce délai. Afin de reconnaitre l’état d’usure des freins à tambour, il faut être attentif au comportement du véhicule. C’est le cas, par exemple, des à-coups ressentis au moment du freinage et lorsque vous actionnez la pédale. Cela peut alors signifier que le tambour est excentré.

Un autre signe aussi distinct, c’est le jeu qui peut se ressentir au niveau du frein à main. Une manche de frein à main vibrante peut être le signe de tambours de frein arrière en mauvais état. Un bruit ou grincement au freinage peut aussi signaler un souci de frein. Dans ce cas, l’épaisseur de la garniture des plaquettes a probablement atteint son niveau critique. C’est le frottement des supports métalliques des plaquettes contre la paroi métallique du tambour qui produit ainsi le son. Les problèmes de pédale peuvent également vous alerter sur l’état général de vos freins.

Qu’elle soit trop dure, trop longue, trop molle ou au contraire trop élastique, c’est que ce n’est pas normal. Il en est de même si vous devez l’enfoncer jusqu’au plancher avant d’avoir une réponse. Il faut savoir que le remplacement d’un frein à disque est assez compliqué vu sa constitution. Il est donc préférable de faire intervenir un garagiste professionnel en cas de souci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici