Processed with VSCO with c1 preset

Les amortisseurs sont des éléments d’une grande importance sur presque tout moyen de transport terrestre. Leur changement en cas d’usure ou de constat d’inefficacité s’avère judicieux pour toujours en tirer le meilleur profit. Cependant, ce n’est pas toujours évident de remarquer à l’avance que vos amortisseurs sont en train de lâcher prise. Nous vous présentons alors tout ce que vous devriez savoir sur ces éléments annonciateurs afin d’être attentif à l’état de vos amortisseurs.

Quel est le rôle des amortisseurs autos ?

Les amortisseurs ont une importance capitale sur une voiture. D’ailleurs, non seulement ils s’arrangent pour vous procurer le plus de confort durant la conduite, mais ils représentent un atout majeur pour garantir la sécurité de votre véhicule.

Ils ont la capacité d’amortir comme leur nom l’indique, les rebonds et de permettre aux roues de votre véhicule de bénéficier d’une meilleure stabilité. Enfin, c’est grâce aux amortisseurs que  vous ne ressentiez pas les vibrations une fois dans votre automobile.

Comment vérifier l’état des amortisseurs ?

La vérification de l’état de vos amortisseurs peut se réaliser par vous-même à travers un examen manuel assez facile. Ce dernier consiste à exercer un appui sur le capot de votre véhicule et à ensuite relâcher la pression. Si vous notez une seule oscillation du véhicule, vous pouvez donc conclure que vos amortisseurs sont en bon état. Par contre, dans le cas d’un double ou de plusieurs rebonds, vos amortisseurs sont surement endommagés et vous devez procéder à une révision auprès d’un mécanicien.

Types d’amortisseurs

Il existe plusieurs types d’amortisseurs au nombre desquels nous pouvons parler des amortisseurs hydrauliques qui fonctionnent en convertissant l’énergie cinétique générée lors du mouvement, en énergie thermique. Ainsi, le fluide contenu dans l’amortisseur est obligé de passer à travers des issues étroites et  des systèmes de valves, ce qui entraine la création d’une résistance hydraulique. Ils sont subdivisés en deux catégories. Nous avons les amortisseurs hydraulique double tube et les mono-tubes.

Hydraulique à double tube

Ils peuvent fonctionner par compression. Ici, quand la tige est plongée, l’huile parvient à circuler sans rencontrer une résistance à partir du bas du piston, en passant par les ouvertures et le clapet du non-retour, tout en se dirigeant vers le volume du piston supérieur.

De façon simultanée, une quantité d’huile sera mise en mouvement grâce au volume de la tige qui entre dans le cylindre. Ce volume sera obligé de prendre par la soupape de fond située dans le tube de réservoir contenant de l’air ou du gaz. L’amortissement de compression est généré ensuite par la résistance que l’huile rencontre lorsqu’elle passe au travers de la soupape de fond.

De l’amortissement en détente peut également être généré par ce type d’amortisseur. En effet, au moment de l’étirement de la tige, l’huile se situant au-dessus du piston se voit sous pression et obliger de prendre par le piston. La résistance qu’elle rencontrera lors de son passage dans le piston crée un amortissement en détente.

Hydraulique mono-tube

Ces amortisseurs peuvent également fonctionner par compression ou par détente. A l’inverse du double tube, ceux-ci ne disposent pas de tube de réservoir. Mais ils doivent procéder au stockage de l’huile en mouvement au moment de la pénétration de la tige dans le cylindre.

La capacité d’huile contenue dans le cylindre s’adapte pour que cela soit possible. L’huile contenue en bas du piston est contrainte de parcourir le piston. L’amortissement de bosse est ensuite créé quand elle rencontre une résistance.

Dans le cas de la détente, l’étirement de la tige obligera l’huile à prendre par le piston. Elle rencontrera une résistance qui engendrera l’amortissement de rebond. Par la même occasion, la partie de la tige qui sort du cylindre et du piston flottant se déplace en hauteur.

Autres systèmes d’amortissement

Il existe d’autres types d’amortisseurs. C’est ainsi qu’on pourra rencontrer non seulement des amortisseurs dits à gaz qui fonctionnent en remplaçant l’air contenu dans la petite réserve par de l’azote mise sous pression, mais aussi des amortisseurs pilotés qui sont rendus plus ou moins souple par un mécanisme.

Quand faut-il changer les amortisseurs ?

Avant toute chose, il faudra prendre conscience que des amortisseurs en mauvais état feront courir un véritable risque non seulement au véhicule mais aussi votre confort sera mis à l’épreuve. Il est donc recommandé d’effectuer une révision des amortisseurs après chaque 20 000 km parcouru et procéder à leur remplacement par de nouveaux après  avoir parcouru 60 000 km.

Cependant, le rythme de la révision sera fonction de l’état des routes que vous empruntiez souvent. N’hésitez pas à vous rapprocher des experts du domaine qui pourront vous prodiguer tous les conseils utiles à ce sujet.

Quels amortisseurs pour ma voiture ?

Pour choisir ses amortisseurs, il faut prendre en compte ceux qui ont été proposés par le constructeur à la base. Les amortisseurs et le ressort travaillent de façon complémentaire. Même s’il n’est pas obligatoire d’opter pour un amortisseur de la même marque qu’à l’origine, vous devez vous assurer  qu’il n’y ait pas une différence dans la qualité. D’ailleurs, sur le marché, nombre de fabricants proposent des modèles qui sont conformes aux particularités de chaque type de véhicules.

Quelle est la différence entre amortisseur et suspension ?

Propriétaire ou conducteur auto, vous devez impérativement connaître la différence qui existe entre amortisseur et suspension. La suspension permet l’amélioration de la tenue de route en procédant au plaquage des roues contre le sol. Généralement, elle renferme des ressorts. Par ailleurs, les amortisseurs freinent l’effet de rebond produit par les ressorts de la suspension.

De tout ce qui précède, les amortisseurs jouent un rôle primordial non seulement dans le confort dont vous bénéficiez, mais également dans la sécurité qui vous est garantie sur la route. Il existe différents types d’amortisseurs fonctionnant avec des principes qui ne sont pas toujours identiques. Aussi, le changement d’amortisseurs ne doit pas être pris à la légère et doit être réalisé en fonction des normes recommandées par le fabriquant. Ce n’est pas tout, plus vite vos amortisseurs sont changés, et mieux se portera votre véhicule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici